AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Baby you can drive my car. » ended

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 6
Date d'inscription : 20/03/2010


MessageSujet: « Baby you can drive my car. » ended   Sam 20 Mar - 14:24

» Satheene Rebecca Roberts «


© redpuppy

    21 ans
    01 janvier 1989
    Londre

    Anglaise
    Sath'
    L'avarice

la beauté intérieur c'est ce qui compte réellement ?

    ♣️ caractère :
    Tout d'abord, c'est une jeune femme très franche, qui ne se cache pas de dire ce qu'elle pense tout bas. Par contre elle a du mal à avouer ses erreurs, même si en général elle finit par les admettre à un moment ou un autre. Elle déteste jouer sa langue de bois et parler derrière le dos des autres, car elle sait que tôt ou tard ça se retournera contre elle, alors elle dit toujours quitte à blesser tout haut ce que les autres pensent tout bas. Mais, Satheene est également une jeune femme très souriante et drôle, elle préfère de loin s'amuser plutôt que pleurer dans son coin pour des histoires futiles. Elle déteste montrer ce qu'elle ressent ce qui explique qu’elle passe son temps à faire rire les autres en espérant que personne ne remarque son mal être au fond d'elle, bien évidemment ce n'est pas toujours le cas. D'ailleurs elle use même parfois de son charme, car l’aînée Roberts est une femme très séduisante. Sans vraiment le vouloir elle arrive à plaire à de nombreuses personnes. Ce qui lui réussi surtout quand elle aide les autres, ou qu'elle a besoin d'un peu de caresse, d'amitié: elle ne peut s'empêcher de les écouter et de laisser échapper ce petit quelque chose qui fait d'elle une femme absolument irrésistible. En parlant d'écouter les autres, Satheene est une jeune femme avec le cœur sur la main, une femme très humaine qui serait prête à ouvrir sa porte à la première personne qui aurait besoin de son aide. Cependant, son caractère a quelque peu prit un tournant différent depuis ses nombreuses cures de désintoxication. Irritable, un rien peut la faire monter sur ses grands chevaux et être d’une froideur sans pareille. Mais là, sa patience réussi néanmoins à calmer le jeu et à détendre ses nerfs. Patience qu’elle a durement acquise en jouant les petites mamans lors de la naissance de sa cadette, Apple. Le plus choquant dans sa personnalité est cette avarice qui tranche avec la douceur qu’elle émane. D’un naturel possessif, elle ne laissera jamais quelqu’un s’approprier quelque chose qui fut son bien par le passé, ou une personne qui fut son amie. Loin d’être atteinte de méchanceté, Satheene serait tout de même capable du pire.

    ♣️ physique :
    Satheene est une jeune femme très jolie, bien qu'elle ne soit pas très grande: elle mesure environ un mètre cinquante-cinq. Elle assume complètement le fait de ne pas avoir la taille mannequin puis comme on dit « tout ce qui est petit est mignon » et la jolie femme ne fait pas exception malgré qu'elle ait vingt et un ans, elle reste extrêmement mignonne avec son air angélique qui peut vite changer en un air de petit démon. Il serait inutile de préciser qu'elle n'échappe pas aux regards des garçons. L'aînée Roberts a gardé par moment sa petite bouille blonde enfantine, bien qu'elle ait un visage de femme il lui arrive parfois de faire la moue ce qui rappelle à ses parents les moments où elle boudait. Elle a donc de long cheveux blond, un blond naturel qu'elle assume même si certains continuent encore de faire leur blague sur les blondes totalement idiotes. Elle a longtemps arboré des cheveux courts qui lui arrivaient jusqu'aux épaules, en ce moment elle a de long cheveux blond avec une frange ce qui lui va à ravir. Elle change souvent de coupe de cheveux, elle décide soit de les lisser, les ondulés ou autres, mais elle reste constamment jolie. Satheene prend extrêmement soin d'elle, elle prend soin de sa peau en y appliquant bien souvent des huiles essentiels ou alors de la crème tout simplement ce qui lui vaut une peau si parfaite, elle n'abuse pas du maquillage, elle préfère avoir un maquillage léger plutôt qu'un que l'on remarque à dix kilomètres. Elle s'applique seulement du gloss sur les lèvres et du fard à paupière - légèrement - ce qui lui suffit amplement. Pour en venir au style vestimentaire de notre jeune blonde, elle n'en a pas un particulier, bien évidemment elle ne porte pas constamment des robes à 5 000 $ - elle n’a pas forcement les moyens de s’en offrir une - d'ailleurs elle porte souvent de très jolies robes pendant les soirées et ce ne sont bien souvent pas des robes de couturier, mais des robes très jolies tout de même. Rebecca peut très bien porter un simple jean avec un t-shirt et rester sexy aux yeux des garçons, mais elle aime tout de même prendre soin d'elle, elle raffole des chaussures à talons, non pas parce qu'elle est petite et qu'elle veut grandir un peu avec des chaussures a talon mais seulement parce qu'elle raffole de toutes les chaussures possibles, certains raffole du maquillage ou autres et bien elle c'est des chaussures à talons. Même si elle en porte que pour de grandes occasions ou alors lorsqu'elle a envie de s'habiller un peu mieux qu'un simple jean t-shirt, ce qui lui arrive assez souvent d'ailleurs. En général Roberts porte donc tout ce qui peut lui aller et la mettre en valeur, vous ne la verrez jamais mal habillée.


    ♣️ manie / autres :
    La jeune femme a pour habitude de remettre constamment une mèche de cheveux derrière son oreille comme beaucoup de filles mais elle ne peut s'en empêcher. Elle a aussi pour habitude de rouler des yeux lorsque quelques choses l'ennuie ou alors pour plaisanter et embêter quelqu'un, c'est donc une de ses mimiques qui énervent parfois plus d'une personne parce qu'ils ont l'impression qu'elle se fiche complètement de ce qu'ils disent alors que c'est tout le contraire.


il était une fois ... moi !!

    ♣️ histoire :




    « Londres, Ô Londres ! Toi qui est si belle, si orgueilleuse et si vive. Toi qui déplace chaque année des millions de visiteurs pour venir t’admirer. Toi qui accueilles tellement d’enfants en ton sein. Londres. Notre mère à tous. »

    L’une des plus belles villes du monde entier mais également l'une des plus fascinantes. Tellement de choses à voir, à entendre, à goûter, à essayer. Il faudrait toute une vie pour en venir à bout. Et encore… C’est dans cette ville de lumière que naquit Satheene Rebecca Roberts. Il y a vingt et un ans. Venue au monde par un pâle matin d'hiver de janvier, le premier mille neuf centre quatre-vingt-neuf. Conçue dans le désir et l’amour, ses premières heures sur terre furent belles et douces. Le petit poupon était chouchouté, adulé et couvert de baisers. Récompensant ces marques de tendresse à son égard elle réjouissait son entourage avec des sourires de plus en plus charmants et un babillage absolument craquant. Ses deux premières années passèrent dans la joie et la bonne humeur, bien que trop rapides quand elle y repense. Elle fit la plus grande fierté de ses deux parents. Il faut dire qu’elle était absolument ravissante avec ses longues boucles blondes, ses yeux d’un bleu clair, ses quenottes blanches et son petit nez en trompette. La vie aurait pu s’étendre ainsi jusqu’à la fin, dans le confort et la tranquillité. Mais la nature en avait décidé autrement, et la petite fille qu’elle était ne s’en rendit pas compte de suite. Ce n’est que lorsqu’elle entendit les gémissements de sa mère, une nuit où elle-même était particulièrement agitée qu'elle commença à comprendre que quelque chose se tramait. Mais à quoi peut penser une enfant de deux ans et demi? Excepté le fait que sa maman semblait souffrir terriblement en se tenant d'une main le bas de son dos, et de l'autre son ventre qui avait beaucoup grossi ces derniers mois. Satheene ne savait ce que cela signifiait. Hormis que cette nuit là, elle pleura beaucoup. Le matin arriva, amenant le soleil à ses côtés. Elle fut tendrement réveillée par des petits gloussements excités, à coup de « Mon petit cœur, réveilles-toi. On a une surprise pour toi. ». Ses petits poings serrés se détendirent, et ses paupières s’ouvrirent sur un regard bleu clair encore endormi. L’enfant eut un immense sourire en voyant sa maman rayonnante, et guérie. Mais quelque chose qui prenait peu de place et qui gesticulait dans tous les sens en gazouillant la laissa perplexe. Son petit nez retroussé observa avec attention ce que cachait un drap soigneusement lavé et d'un blan cimmaculé. Et là, Oh ! « Oh maman ! Bébé ! »


    Un désir de s'affirmer, de changer.


    Oh allez lâches moi un peu, je suis assez grande pour savoir ce qui est bon pour moi ou pas.
    Non justement, tu fais n'importe quoi! Arrêtes tes conneries Satheene, tu fous ta vie en l'air!
    Cause toujours, minimoys.

    Rien n'est aussi compliquée qu'une relation entre sœurs. Entre amour et haine, il n'y a qu'un pas. On désire tellement protéger la chair de son sang que l'on déborde, et qu'il nous semble ne plus avoir d'importance aux yeux de l'être aimé. Mais Satheene s'en fichait comme de ses études. Que sa cadette prévienne ses parents ou qui elle veut, ce soir c'était soirée Skins! Pour l'occasion la jolie blonde s'était vêtue d'une courte robe noire et d'escarpins de dix bons centimètres. Apple pouvait bien la regarder de haut en bas avec cet air réprobateur, rien ne changerait sa décision quand à sa sortie. Sa dernière cure de désintoxication ne datait que d'une semaine, mais la jeune femme paraissait revivre et avoir déjà tout oublié. Sa petite soeur le savait: ce soir elle se droguerait à nouveau. Mais lorsque l'on connaissait un tant soit peu l'aînée, on savait pertinemment que rien ne la ferait changer d'avis. Même la perspective d'une autre cure ne l'effrayait pas. Elle commençait à avoir l'habitude et savait comment cela se passait. Il lui suffisait d'avoir l'air bien, de sourire et de converser aimablement avec le personnel pour qu'ils la pensent sortie d'affaire. Bande de nazes. Jamais elle ne serait sortie d'affaire. La drogue était bien plus qu'une drogue, qu'une nécessité. C'était comme son sang, son oxygène. Sans, elle n'était plus elle et paraissait perdre de sa vitalité chaque jour un peu plus. Bien sûr, cette impression était purement psychologique! Jamais de telles saloperies ne remplaceraient quoi que ce soit de vital, et au fond d'elle elle le savait. Mais de là à ce qu'elle l'admette...


    Les remords et regrets sont parti du passé.

    Austin... Que... Qu'est ce que tu fais là?
    Mes études, comme beaucoup d'étudiants en Amérique il me semble. Woa... T'as mauvaise mine! On dirait que t'as fumé un cageot de bedo!
    Tu ne crois pas si bien dire...

    Quoi de plus perturbant que de se retrouver nez à nez avec votre amour de jeunesse lors d'une soirée où toute l'attention est centrée sur vous car ayant la réputation d'être difficile à mettre hors jeu. Et le pire dans tout ça était la pulpeuse brune qui s'accrochait à son bras, un sourire provocant sur ses lèvres rouges. Le sang de Satheene s'était figé, son coeur avec. Rien n'aurait pu autant l'enfoncer que cette rencontre et mauvaise nouvelle. Et dire que les plaies du passé commençaient à peine à se cicatriser... Il lui semblait saigner du corps entier, de sentir sa chair se déchirer, ses os se briser. Mais elle leur avait souri. Le plus naturellement du monde. Comme si rien n'était assez blessant pour la déstabiliser et lui faire perdre contenance. Puis ils s'étaient séparés. Sa rage était telle que sa consommation de drogue en fut triplée. Elle réussit à rentrer à la maison dieu seul sait comment, mais s'effondra dans la salle de bain, en proie à des soubresauts, des convulsions et des frissons impossible à calmer. Son corps entier était mouillé de transpiration alors qu'un air frais véhiculait au dehors. Ses lèvres fines étaient tordues d'agonie, et elle n'ose imaginer ce qu'il lui serait arrivé si un secours inattendu ne lui avait pas prêté main forte. Autrement dit si sa petite soeur n'avait pas appelé l'ambulance.


    Une promesse n'est rien d'autre qu'un espoir infime.

    Oui, je te l'promet...
    Sûr de chez sûr? Plus jamais?
    Beaucoup moins en tout cas.
    Tu ne promets pas, Roberts!
    Oh tu m'saoules.

    Pour la énième fois Satheene avait été acceptée dans un centre de désintoxication. Son overdose était bien trop récente, et elle-même avait préféré jouer la sécurité. Apple l'avait soutenue, et encouragée. Quoi de plus stimulant? De plus que l'image d'Austin et sa petite amie brune ne lui laissait aucun instant de répit. Ce souvenir était d'une douleur sans pareille. Bien plus difficile à supporter qu'un mois sans cocaïne. Alors cet effort elle le ferait. Pour sa soeur principalement, avec qui elle vit lors de ses permissions, dans New York. Pour son amour de jeunesse ensuite, pour mettre toutes les chances de son côté afin de le reconquérir... Qui sait?


on a tous des personnes auxquelles on tient.

    ♣️ relation amoureuse :
    Passons aux relations amoureuses de la jeune femme. Cette dernière a commencé à sortir avec des garçons à partir du collège, mais elle n’a compris ce qu'est une véritable relation amoureuse qu’à partir du lycée. Elle n'a jamais été du genre à sauter de garçon en garçon, disons qu'elle a rencontré le bon au bon moment. Il s’appelait Austin. Ca faisait deux ans qu'ils étaient ensemble, et tout marchait pour le mieux. Elle se voyait déjà à ses côtés jusqu’à la fin de ses jours. Utopique, n’est-ce pas ? Même si celle-ci s'en veut énormément, elle ne peut revenir en arrière. Mais comme toutes jeunes filles normales de son âge – dix-sept ans – elle a littéralement craqué sur le frère aîné de son petit ami : Aaron. Il était terriblement beau, charmeur, sportif, chaleureux. Il eut vite fait de séduire la pauvre Satheene qui termina une soirée à partager les mêmes draps… Pour être retrouvée le lendemain par Austin en personne, furieux et stupéfait. Ce fut la seule relation que l’on peut lui compter à ce jour.

    ♣️ relation amicale :
    L'amitié est quelques choses d'essentiel pour Satheene, sans amis elle ne pourrait vivre au jour le jour. Elle aime rigoler, s'amuser profiter de la vie en fait, quitte à mettre sa vie en péril comme le prouvent ses nombreuses cures. Mais elle se dit que si elle ne vit pas à fond aujourd'hui elle ne pourra jamais le faire. La personne la plus importante pour la jeune femme est certainement sa meilleure amie. Toujours fourrées ensemble, c'est avec elle qu'elle s'amuse le plus, elles se comprennent et c'est surtout la première personne avec qui la jeune femme a parlé en arrivant à New York et depuis elles ne se quittent plus. Avenante et d'un naturel chaleureux, elle n'a jamais eut de mal à se faire des amis, peu importe les circonstances et les personnes. Toujours son joli minois, son humour, son sourire ravageur et sa vivacité d'esprit lui attirèrent la sympathie de tous ceux qu'elle rencontra. Elle fut même élue Reine de l'année lors du bal de promo de sa deuxième année de lycée. Pour sa plus grande fierté! Autant dire que ce jour resterait gravé dans sa mémoire: elle si belle, si sublime, délicatement serrée dans une robe blanche, au bras du plus beau garçon qu'elle n'eut jamais vu. La soirée s'était révélée féérique. Sa côte de popularité n'en avait qu'augmenté, au lendemain de la cérémonie. Satheene par ci, Satheene par là... Même ses cures n'ont pas réussi à ternir cette image de petite starlette.

    ♣️ relation familiale :
    Quoi de plus important que la famille? C'est ce que l'aînée Roberts se demande. Entre ses deux parents qu'elle adore, ses cousins et cousines, sa petite sœur... Elle a de l'amour à revendre malgré sa gêne à montrer ses sentiments. Pour commencer il y a ses deux cousins, même s'ils ne se voient pas souvent, elle les considère comme une sœur et un frère, une confidente et un confident. Enfin bref, ce sont des personnes qui l'ont toujours aidé et ils ont grandi ensemble. Autant dire qu’ils occupent la première place dans son coeur et qu'elle n'oubliera jamais ces instants partagés. Ses parents, ensuite. Qui ont toujours tout fait pour immortaliser ce sourire si doux qui est sien. Elle n'a jamais manqué de quoi que ce soit, et a reçue une éducation exemplaire. Jusqu'à ce que les hormones de l'adolescence viennent tout chambouler, mais c'ça c'est une autre histoire... Et gardons le meilleur pour la fin, la petite sœur. Sa cadette, Apple. Etant jeune à l’époque où elle naquit, Satheene eut besoin d’un bref temps d’adaptation pour s’habituer au petit poupon qui prenait toute l’attention de ses parents. Elle a apprit à l’aimer, à la protéger, à la guider. Leur relation n’a jamais été des plus fusionnelles, mais l’aînée Roberts sait pertinemment, au fond d’elle, qu’elle ne lui dit pas assez qu’elle tient à elle. Toutes les saloperies dans lesquels elle s’est fourrée l’en empêchent. Du moins se plaît-elle à avancer pour sauver ses arrières.


toc toc toc !! Qui est là ? La petite souris (:


    ©mymiiex
    ♣️ prénom / pseudo : BrokenChips
    ♣️ âge : Bientôt 18 ♥️
    ♣️ où as-tu connu le forum: Par Cambridge!
    ♣️ comment le trouves-tu: Très beau ♥️
    ♣️ code : okay
    ♣️ avatar: Kristen Bell
    ♣️ quelque chose à rajouter : Nothing


Dernière édition par Satheene R. Roberts le Sam 20 Mar - 17:33, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 356
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 25


i am what i am
your relation:
age:
your love:

MessageSujet: Re: « Baby you can drive my car. » ended   Sam 20 Mar - 14:25

    Bienvenue ma sœur adoré (:
    Je termine ton scénario au plus vite (:

_________________

      she lives in a fairy tale somewhere too far for us
      to find forgotten the taste and smell of the world
      that she's left behind it's all about the exposure
      the lens i told her the angles were all wrong now
      she's ripping wings off of butterflies
      brick by boring brick • paramore

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 6
Date d'inscription : 20/03/2010


MessageSujet: Re: « Baby you can drive my car. » ended   Sam 20 Mar - 14:30

    Merci! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 481
Date d'inscription : 05/12/2009
Age : 25


i am what i am
your relation:
age:
your love:

MessageSujet: Re: « Baby you can drive my car. » ended   Sam 20 Mar - 14:43

    Bienvenue
    Ooooh, Kiki Bell

_________________


    Kylan A.

    Hastings
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 6
Date d'inscription : 20/03/2010


MessageSujet: Re: « Baby you can drive my car. » ended   Sam 20 Mar - 14:53

    OMFG, Nick Jonas. *o*
    J'exige un lien une fois validée! ♥️

    Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 356
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 25


i am what i am
your relation:
age:
your love:

MessageSujet: Re: « Baby you can drive my car. » ended   Sam 20 Mar - 15:01

    J'ai terminé ton scénario (:

_________________

      she lives in a fairy tale somewhere too far for us
      to find forgotten the taste and smell of the world
      that she's left behind it's all about the exposure
      the lens i told her the angles were all wrong now
      she's ripping wings off of butterflies
      brick by boring brick • paramore

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 6
Date d'inscription : 20/03/2010


MessageSujet: Re: « Baby you can drive my car. » ended   Sam 20 Mar - 15:02

    Impeccable! J'me met tout de suite à ma fiche. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 6
Date d'inscription : 20/03/2010


MessageSujet: Re: « Baby you can drive my car. » ended   Sam 20 Mar - 17:34

    Pardon pour le double post, mais j'ai terminé ma fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 356
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 25


i am what i am
your relation:
age:
your love:

MessageSujet: Re: « Baby you can drive my car. » ended   Sam 20 Mar - 17:43

    Tout est bon tu es validé (:

_________________

      she lives in a fairy tale somewhere too far for us
      to find forgotten the taste and smell of the world
      that she's left behind it's all about the exposure
      the lens i told her the angles were all wrong now
      she's ripping wings off of butterflies
      brick by boring brick • paramore

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 6
Date d'inscription : 20/03/2010


MessageSujet: Re: « Baby you can drive my car. » ended   Sam 20 Mar - 17:53

    HAAN, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Baby you can drive my car. » ended   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Baby you can drive my car. » ended

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
tomorrow never know ™ :: once upon a time ... the beggining :: Stop! They want to know everything about you! :: it's alright, it's okay (:-